Bien préparer les tests de promotion

Les passages de ceinture sont un moment important, c'est là que les progrès réalisés durant les derniers mois sont montrés et, si le programme d'examen est maîtrisé, qu'un nouveau grade est atteint.

En plus des aspects administratifs (les informations pratiques et le règlement des tests de promotions) qui doivent être respectés, voici quelques conseils pour que ce moment se passe dans les meilleures conditions.

1.- Une tenue impeccable 

Il est toujours important de prendre soin de son Dobok, de le plier pour le mettre dans son sac. Ceci est encore plus important pour un examen. Le Dobok ne doit pas avoir de plis, il doit être bien lavé et soigneusement plié. La ceinture doit être correctement attachée et aucune ficelle ne doit dépasser.

2.- Prendre soin de son hygiène

Comme pour les entraînements, les ongles doivent être coupés courts et sans vernis voyant, les pieds sont lavés et les cheveux longs sont attachés. 

3.- Être prévoyant

Les candidats attendent leur tour. Lorsqu'il fait froid, il est utile de prendre une paire de chaussettes et une veste de survêtement afin de ne pas se refroidir avant son examen. Vous pouvez les enlever quand vous voyez votre tour approcher.

4.- Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil

Une bonne nuit de sommeil vous permettra d'arriver à l'examen en pleine forme et de vous concentrer sur le moment présent lorsque viendra votre tour de présenter votre programme d'examen.

5.- Manger bien mais pas trop

Pensez à manger un repas sain pour midi (des pâtes complètes, par exemple). Vous pouvez manger un fruit ou une barre aux céréales avant de partir pour l'examen. Il est aussi important de boire suffisamment d'eau. 

6.- Ne pas oublier de respirer

Vous avez l'immersion que le stress monte? Concentrez vous sur votre respiration. Prenez de longues inspirations. A chaque respiration, sentez les tensions diminuer.

7.- Montrer un engagement au top

Penser à bien vous échauffer avant l'examen afin d'éviter toute blessure. Vous devez bouger, mais ne pas vous fatiguer. En effet, dès le début de votre enchaînement, les juges doivent voir que vous voulez vous donner au maximum, que votre état d'esprit est celui d'une combattante ou d'un combattant et que vous respectez vos partenaires